10 idées pour aider nos patients souffrant de sigmatisme latéral.

Le schlintement, encore appelé sigmatisme latéral, résulte d’une « incontinence » du flux d’air liée à une configuration de la langue atypique. Au lieu d’être conduit dans le canal médian formé par les muscles de la langue, l’air est expulsé latéralement avec une forme de langue à tendance plutôt convexe. Le débit d’air important oblige l’enfant à reprendre plus souvent de l’air avec un risque de forçage vocal. Le résultat auditif est pénalisant.

01. L’enregistrement

Enregistrer l’enfant en répétition du phonème /CH//J/ S /Z/ pour avoir une ligne de
base. Travailler la conscience et la proprioception articulatoire en montrant tous les articulateurs
(sans oublier le palais et le voile) sur nous d’abord et sur lui ensuite et en insistant sur l’intérieur
de la cavité buccale.

02. Travail des praxies fines spécifiques à la parole

Travailler les praxies fines spécifiques à la parole : Lui faire imiter les différentes formes
de langue nécessaires à l’articulation (resserrées, étalée, pointe vers le haut/bas,
concaves/convexes, base de langue vers le haut /bas).

03. Travail des praxies dissociées

Travailler les praxies dissociées car souvent le schlintement est accompagné de
syncinésies des lèvres (étirement) ou de la mandibule : étape cruciale à ne surtout
pas négliger :
Exemple : l’enfant mobilise la mâchoire avec la pointe de la langue fixée au palais

Fiche thérapeutique Gerip

04. Travail du souffle

Puis seulement maintenant commencer à faire souffler : l’enfant met son doigt dans sa bouche, latéralement dans la gouttière pour percevoir une différence de température, si la langue a une bonne posture, il ne sentira rien. L’air doit passer dans le canal médian de la langue.

Retrouvez l'intégralité de l'article
en téléchargeant gratuitement la fiche thérapeutique

Découvrez 5 idées en plus et les secrets de la réussite !

Télécharger

Laisser un commentaire