6 bons points à connaître

Le bilan de la dysarthrie doit être court, immuable et non redondant pour être proposé à l’identique deux ou trois mois après le premier bilan
sans fatiguer le patient.

L’évaluation à l’oreille est peu fiable car notre cerveau est habitué à suppléer en s’appuyant sur le contexte, la lecture labiale et notre familiarité au sujet. De plus les orthophonistes sont habitué(e)s à comprendre des paroles très altérées.

Seule la réécoute sélective phonème par phonème corrélée à l’utilisation d’outils d’analyse objective fiables permet de repérer toutes les altérations.

L’oreille passe généralement à côté d’altérations subtiles telles que les désonorisations d’occlusives sonores, les imprécisions, les dénasalisations, les ébauches ou encore les substitutions avec un seul trait distinctif altéré.

Aux premiers stades de la dysarthrie, les altérations peuvent être peu marquées donc difficiles à repérer à l’oreille seule car le patient est encore intelligible.

L’évaluation subjective focalise l’attention de l’évaluateur sur un type d’altération qui « saute aux oreilles » (ex : omissions, raucité ou nasonnement marqué) et néglige d’autres altérations moins audibles mais pourtant bien présentes.
L’évaluation objective est devenue incontournable.

Orthophonie dysarthrie neurologique

Alors, quelles sont les étapes ?

01. Mettre à l’aise le patient

Mettez votre patient à l’aise en posant quelques questions ouvertes sur ce qui l’amène à consulter et en notant mot pour mot sa plainte. Expliquez au patient que vous allez faire plusieurs enregistrements de sa voix et de sa parole et que vous allez les analyser avec des outils spécifiques. Proposez systématiquement au patient une auto-évaluation de sa parole. Celle de Diadolab est en 5 critères : elle permet au patient de s’auto-évaluer sur le plan de l’intelligibilité, l’expressivité, la fatigabilité, la fluence et l’impact social. Ce score sera comparé à celui de l’évaluation intermédiaire ou finale afin de rendre objective et probante une évolution, stagnation ou régression de la gêne ressentie par le patient au quotidien.

02. Haaaaaarmonie

Commencer par enregistrer un /a/ tenu bien sonore après une bonne inspiration : l’évaluation spectrale de cet échantillon qui fait partie des incontournables, vous permettra d’objectiver des paramètres tels que le nasonnement, le rapport signal sur bruit (voix soufflée ou éraillée), la déstructuration harmonique, l’instabilité en hauteur ou l’hypophonie. Ces paramètres font consensus.

03. Comme on se retrouve, Mr Tralipau

Faites un enregistrement de la phrase /Bonjour Mr Tralipau/ : à l’aide de l’outil de segmentation de Diadolab. Vous segmenterez les 15 phonèmes/diphtongues et cluster de cette phrase considérée comme particulièrement efficace. Diadolab repère et cote les altérations puis affiche le score de phonologie et le compare à la norme en fonction de l’âge. Ceci vous permettra de quantifier ainsi l’intelligibilité et de repérer immédiatement les processus de parole altérés. Vous pourrez aussi évaluer le degré de contamination des phonèmes entre eux.

04. Contrôle de vitesse

Evaluer la diadococinésie avec l’enregistrement de la série /pataka/ à répéter avec modèle en prenant une bonne inspiration. Cet échantillon de 7 secondes analysé par Diadolab permettra d’évaluer très précisément le contrôle phono-articulatoire. Il calcule automatiquement les indicateurs d’altération tels que l’atonie, le débit, la régularité ainsi que l’instabilité en intensité au cours de la production. Ces mesures peuvent aider au diagnostic différentiel des différentes dysarthries neurologiques.

05. Celles que j’n’avoue qu’à demi-ton…

Enregistrez la phrase interrogative suivante « Est-ce que tu connais Glochin l’écureuil ? » avec modèle et prosodie bien marquée. Cette phrase complémentaire de la précédente vous permettra d’évaluer l’intonation en demi-tons, la fréquence usuelle moyenne, le débit syllabique ainsi que les disfluences (pauses inappropriées ou allongements anormaux de phonèmes). A partir de la segmentation de cette deuxième phrase, vous vérifierez que les processus altérés repérés dans la première phrase le sont aussi dans cette phrase.

Retrouvez l'intégralité de l'article en téléchargeant gratuitement la fiche thérapeutique

Découvrez 5 idées en plus et les secrets de la réussite !

Télécharger

Laisser un commentaire